Au fil de la vie
Commentaire 1

Les élixirs floraux chez l’enfant

Les élixirs floraux chez l’enfant

C’est bientôt la rentrée. Nous nous préparons petit à petit; fournitures scolaires, planification de la journée type, reprise du travail etc… beaucoup de facteurs qui nous font malheureusement oublier très vite la sérénité et la paix dont nous jouissons pendant nos vacances. Mais nous ne sommes pas les seuls subir le compte à rebours de la pendule qui s’approche inexorablement de l’heure fatidique de la reprise. Nos enfants subissent eux aussi le stress de la rentrée; d’autant plus que nous leurs communiquons notre propre stress et nos incertitudes.

Comment pouvons nous assurer une rentrée sereine avec nos jeunes enfants qui vont faire leurs premiers pas dans le monde de l’éducation et dans l’apprentissage de la vie en société ?

Dès début de l’apprentissage de la vie sociale, au jardin d’enfant, nos enfants s’ouvrent au monde avec beaucoup d’enthousiasme et de spontaneité, beaucoup de confiance aussi. Imagination, créativité et impulsion artistique prédominent à cet âge, avec une grande liberté qu’il ne faudra surtout pas restreindre par des consignes trop rigides ou par une intellectualisation trop précoce. Nos enfants sont également très sensibles au regard de l’adulte ou ils se réfléchissent comme dans un mirroir et vont s’identifier au jugement que celui-ci porte sur eux. D’où l’importance des mots utilisés à l’égard de nos enfants.

On peut observer à cet âge divers troubles du comportement, tels qu’agitation, instabilité psychomotrice, agressivité, parfois à l’école, plus souvent de retour à la maison, lorsque l’attention a été trop longtemps sollicitée. La somatisation peut être présente, avec manifestation de fatigue, céphalées, douleurs abdominales, angines répétées. Avant toute intervention thérapeutique, il est nécessaire de veiller au rétablissement d’un rythme juste et équilibré, entre sommeil et veille, entre activités statiques et dynamisme, entre plein air et intérieur. Les activités de type artistique, ou en lien avec la nature, devraient être prioritaires, dans un enseignement chaleureux, enthousiaste, et respectueux de nos enfants.

Quelques situations rencontrées à cet âge :

trop grande exigence

Que d’enfants voyons-nous en consultation, à tort, pour “difficultés scolaires” dès l’âge de 3 ou 4 ans ! l’inquiétude, l’exigence et la rigidité, compromettent parfois gravement l’épanouissement de nos enfants. Il faut que nous prenions des initiatives afin de rectifier nos comportements, parfois nous sommes trop protecteurs ou à l’inverse trop sévères et cela peut avoir des conséquences néfastes sur nos enfants. Nous pouvons améliorer nos comportement avec :

– l’élixir floral “Rock Water” (eau de roche), lorsque la sévérité est trop grande, la barre placée trop haute, l’enfant état vécu comme un objet narcissique.
– l’élixir “Vine” (vigne), pour les parents trop autoritaires et trop directifs
– l’élixir “Beech” (hêtre), lorsque la critique est permanent, dévalorisante, masquant souvent un état de frustration qui se reporte sur nos enfants.

Nous pouvons également administrer ces élixirs à nos enfants, afin de les protéger contre l’intégration de telles tendances de comportement dans leur propre personnalité.

Pour nos enfants :

-L’élixir floral “Pine” (pin sylvestre) pour le sentiment de culpabilité. La culpabilité est souvent sous-jacente, du fait du sentiment de toute puissance propre à la première sept-aine.
-Les élixirs “Larch” (mélèze) et “Gentian” (gentiane), pour le manque de confiance en soi.
-L’élixir “Holly” (houx), lorsque l’agressivité perturbe l’adaptation scolaire.

Les conséquences à l’école

un excès de contraintes, des horaires imposés et rigides, le non-respect d’un sommeil suffisant, la longueur de la journée, la cantine trop bruyante, l’effectif par classe inadapté, vont mettre en péril les forces de croissance de nos enfants.
 Nous devons avant tout nous efforcer d’améliorer le quotidien de nos enfants, grâce aux élixirs contemporains spécialement élaborés par Deva les émotions par exemple :

-L’élixir floral d’amandier, si l’enfant est pale, dévitalisé.
-L’élixir floral de capucine, lorsque cette dévitalisation provient d’une trop grande stimulation intellectuelle.
-Les élixir floraux “Impatient” (impatience) et de camomille, si la tension est excessive
-L’élixir floral d’Iris, afin de préserver le capital de forces vitales en stimulant la créativité et les facultés artistiques.

Nos jeunes enfants sont très proches et dépendants de l’environnement dans lequel ils évoluent. Il faut donc prendre en compte cet environnement pour un traitement efficace. La thérapie par les élixirs floraux est ainsi extrêmement souple dans ses indications et particulièrement bien adaptée, dans sa fonction d’harmonisation.

1 Commentaire

  1. Cas pratique :
    Enzo 10ans. Il ne sait pas nager, ni faire du vélo, à un âge où ses copains sont plutôt dégourdis à la piscine et sur une bicyclette. Sa mère confie qu’il préfère ne pas essayer parce qu’il est persuadé qu’il n’y arrivera pas, il n’ose pas. Après quelques mois de prise de Mélèze (Larch), Enzo a commencé à oser un peu plus, et à s’affirmer. Il commencé à apprendre à nager et Il a même accepté avec enthousiasme de suivre un cours d’art martial sans exprimer la moindre peur de ne pas y arriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.