Tous les Articles avec le tag : florithérapie

Violette d’eau – Water Violet

Water Violet (violette d’eau, ou Hottonie des marais – Hottonia palustris) Geste de la plante Flotte au milieu de l’eau, sans être accrochée par une racine, libre, ce qui traduit le détachement de ce type de personne et le peu de lien avec les autres. On la trouve dans des fossés ou des bassins où elle ne peut pas être dérangée, comme les personne de ce type, qui ont besoin de leur propre espace. Ses tiges qui sortent de l’eau sont droites et élégantes, et ses fleurs mauve pâle délicates et gracieuses prouvent le raffinement du type Water Violet. Mots-clés Fierté,isolement,orgueil Personne de type Water Violet  surnommée “le hérisson” Personne calme, réservée, fière et indépendante qui a l’ambition de réaliser quelque chose dans la vie, et veut se débrouiller seule pour y arriver. Elle désire paix et solitude. Elle est autonome et n’exprime pas facilement ses émotions pourtant très bien ressenties, ceci par pudeur et discrétion. Elle aime sa tranquillité et respecte celle des autres. Le revers de la médaille peut être, à la longue, …

Le point de vue de la science (Part III)

Quelle place possible pour les fleurs de Bach ? Edward Bach décrit ces deux voies à l’aide d‘une métaphore éloquente : Il compare le corps à une forteresse assiégée, et écrit que soigner uniquement le corps et les symptômes résultant de la maladie revient à : “rien de plus que la réparation des maisons endommagées par les raids, le rafistolage des blessés, et l’enterrement des tués, sans que l’on s’arrête un instant à la place forte”. Il prend soin par ailleurs de préciser qu’il n’est nullement de son intention “de conclure à l’inutilité de l’art médical, bien loin de là”. Il est des situations où la personne malade peut choisir, d’autres où la question ne se pose même pas : il lui est impératif d’avoir recours à la première voie et aux médecines conventionnelles. Ce schéma montre que, dans chaque cas, travailler sur soi-même permet au moins de ne pas aggraver l’état dans lequel on se trouve au moment où le déséquilibre se produit et de ne pas s’affaiblir davantage. Les fleurs de Bach ne …

La florithérapie

Un lien naturel entre les fleurs et la vie émotionnelle L’action thérapeutique des plantes dans la tradition populaire ou dans les coutumes ancestrales n’est plus à démontrer. Que ce soient les racines, les feuilles ou les fleurs, toutes les parties de la plante sont utilisées pour les bienfaits de leur composants physicochimiques, en allopathie comme en phytothérapie. La florithérapie utilise les plantes d’une manière différente et l’action thérapeutique qu’elle propose n’est pas du domaine de la matière, mais d’un domaine plus subtil, qui fait le lien entre le psychisme de la plante et le psychisme de l’homme. En effet, dans cette conception globale, le végétal, et plus précisément la fleur, est alors perçue comme un être vivant, dynamique et adapté à son environnement, exprimant une sensibilité propre à chaque espèce et capable d’entrer en résonance avec la vie émotionnelle de l’être humain. Nous vous invitons à entrer dans le monde à la fois profond et subtil des fleurs….

Fleurs et émotions

Outils d’adaptation et de communication Les émotions pourquoi ? Qu’elle soient agréables ou désagréables, les émotions sont toujours l’expression d’une réaction psychologique et physisque face à une situation. Cette réaction est généralement brève et intense. Du latin “ex mvere” qui signifie ce qui fait bouger vers l’extérieur, une émotion génère une action en réponse à un changement perçu dans son environnement immédiat.   Les émotions : un outils d’adaptation Cette réponse émotionnelle a une double dimension, à la fois personnelle en lien avec le développement physiologique de chacun et à la fois sociale, permettant à l’individu de s’adapter et d’être en relation avec les autres. Ainsi, l’expression d”émotions telles que la colère, la peur, la tristesse ou la joie est considérée comme un outil d’adaptation favorisant la survie de l’individu et également comme un outil de communication, permettant la relation à l’autre, nécéssaire à la connaissance de soi-même ou révélatrice de soi.     Les émotions liés à la santé dans le langage De nombreuses expressions populaires comme “se faire du sang d’encre, avoir l’estomac …

Fleur : étoile de Bethléem

“Réconforteur et consolateur des souffrances et des chagrins” Geste de la plante Seule fleur à avoir six pétales, sa géométrie est parfaite, comme la rosace d’une cathédrale. L’étoile de Bethléem aide à reconstruire la structure de la vie quand celle-ci a été bousculée ou brisée par un choc. La couleur blanche éclatante des fleurs prouve la force de remède : apporte calme et paix. Mots-clés Blessure, choc, traumatisme Phrases-clés Je suis inconsolable Etats émotionnels négatifs Blocage des émotions à la suite d’une mauvaise nouvelle Etat de choc Refus de consolation stress intense suite à de mauvaises nouvelles, situation pénibles etc… Potentiel émotionnel positif Calme Equilibre Libère les énergie bloquées suite à des traumatisme physique ou psychique Ordre et réharmonisation Recentrage et rétablissement de la stabilité de la structure émotionnelle Trois Exemples d’utilisation Laure, insomniaque. Laure souffre d’insomnies depuis trois ans. Elle n’a pas trouvé de solution à ce jour. Elle pense qu’elle a hérité ça de sa mère et de sa prand-mère. Toutefois, à la simple question : “S’est-il passé quelque chose de particulier dans …

Redécouvrir ses vraies forces

Redécouvrir ses vraies forces La fin de l’été ou le repli des forces de la nature Après les forces printanières et estivales dans lesquelles l’être humain a pu se sentir porté dans une sorte d’expansion, un tournant se prépare à l’entrée de l’automne et qui se confirme en hiver, celui de la contraction apparente de la nature. La nature a son proprre rythme marqué au départ du printemps par des forces jaillissantes jusqu’à la fin de l’été, période “d’eclatement” puis, à partir de l’automne, d’une sorte de repli decesmêmes forces. Ainsi, de l’extérieur, à partir de la fin de Septembre, dans cette contraction, la nature semble se replier dans un processus de mort figuré par la chute des feuilles et l’assombrissement de la lumière. Nous, êtres humains, sommes sensibles à ce rythme dans la relation plus ou moins consciente que nous entretenons avec le monde végétal. Une belle fleur réveille le sentiment de beauté et de joie, alors que le sombre et le dépouillement de l’automne peuvent assombrir nos pensées et nos comportements. Nous pouvons …