Tous les Articles avec le tag : hahnemann

Le point de vue de la science (Part VI)

Le point de vue de la science (Part VI) Une approche psychologique de la connaissance de soi De tous les courants psychologiques de la connaissance de soi, c’est de Jung que les écrits de Bach se rapprochent le plus. Toutefois, si dans le domaine de la santé, Bach a souvent cité Hanhnemann et l’homéopathie, il n’a, dans les nombreux écrits qu’il a laissés, jamais cité Jung expressément, ni fait référence à aucun de ses concepts. Le développement qui suit m’est donc très personnel, inspiré par les nombreuse similitudes de pensée relevées au cours de mes quatorze années de recherche et de pratique. L’influence de Jung sur la pensée de Bach Bach, comme Jung, a centré et basé toute sa méthode sur l’étude de la psyché au sens large, mental et émotionnel, en observant aussi bien des personnes malades que des personnes en bonne santé. Tous deux ont déterminé des types de comportement et abouti à une classification : types psychologiques pour Jung, types de personnalité pour Bach, fondée sur l’observation chez les malades de “chaque …

Le point de vue de la science (Part I)

Le point de vue de la science Introduction Sans entrer dans la rédaction d’une thèse sur les hypothèses actuelles de la scientificité ou non des recherches de Bach, ni dans un débat sur l’action des remèdes floraux qu’il a développé, il est intéressant de faire un rapide tour d’horizon des données actuelles de la science. Les découvertes “empiriques” d’Hahnemann et de Bach Elles sont qualifiées ainsi, car elles sont basées sur l’expérimentation/observation provoquée ou art de solliciter la production de faits et plus précisément, sur l’auto-expérimentation, et sur la connaissance acquise par l’observation et la pratique. Si la science répond à la définition suivante : “la science a pour instrument l’observation, l’expérimentation et l’expérience. L’observation écoute la nature parler, l’expérimentation la force à parler et l’expérience fait la conservation avec elle, contrôle les faits, établit les lois de leurs rapports“, la démarche de recherche d’Hahnemann et celle de Bach devraient alors être reconnues comme scientifiques. Hahnemann a d’ailleurs conçu le premier l’expérimentation en médecine (de 1710 à 1810), tandis que Claude Bernard n’a publié son …

Fleurs de Bach et homéopathie

par Pascale Millier, Présidente directrice scientifique et pédagogique chez Deva les émotions) Le Dr Bach a poursuivi les travaux d’Hippocrate et d’Hahnemann pour soigner le malade et non la pathologie, la cause et non les effets de la maladie : “Il ne faut pas s’attacher aux manifestations mais aux cause : ce qui apparaît de la maladie est l’ultime résultat produit dans le corps”.   Des principes de base similaires L’homéopathie d’Hahnemann et les fleurs du Dr Bach ont donc de nombreux points communs. Il st d’ailleurs fréquent qu’une confusion s’installe entre ces deux pratiques, entretenue par le fait que tous les remèdes homéopathiques et toutes les fleurs de Bach sont inscrits à la pharmacopée homéopathique anglaise. Le principe de médecine de la personne unique a amené Bach, comme Hahnemann précédemment, à édicter des règles pour l’entretien avec les malades, favoriser le récit spontané, faire spécifier les points jugés importants sans que les questions soient conçue de manière à dicter la réponse ou que le malade ne puisse répondre que par oui ou par non. …