Tous les Articles avec le tag : elixir

Tremble – Aspen : Peurs non identifiées, irrationnelles ?

ASPEN (Tremble) – retrouvez paix et sérénité (Populus Tremula) “Peurs vagues, indéfinissables, qui peuvent hanter nuit et jour.” Geste de la plante Les feuilles et les fleurs tremblent à la moindre brise. Le tremblement de peur est très prononcé dans l’état émotionnel Aspen. La forme de l’arbre est délicate et ouverte, signant comme pour Cherry Plum, une structure émotionnelle hypersensible. Les fleurs poussent vers le bas de la terre, comme pour échapper à la peur de l’inconnu ou se reconnecter à la terre. Mots-clés Angoisse, Peur (sans raison connue), Tremblement. Phrases-clés “Je suis très superstitieux” – “J’ai peur et je ne sais pas pourquoi”. États émotionnels négatifs Anxiété Cauchemar Névrose d’angoisse Peur inconnue, intense Peur invisible (derrière soi), et peur de l’invisible, du surnaturel Peur mentale, sans raison et irraisonnable Tremblement mental, physique Potentiel positif Capacité à gérer ses peurs inconnues Familiarisation avec les plans subtils et trans-personnels Meilleures capacités de discernement Sensation de protection contre le danger Sentiment de sécurité Trois exemples d’utilisation Emma, 4ans Elle fait des cauchemars depuis qu’elle est toute petite. …

L’Elixir floral de Chélidoine

L’Elixir floral de Chélidoine est recommandé aux personnes qui se coupent de leur environnement et se replient sur elles-mêmes.  Usages traditionnels en phytothérapie  La Chélidoine (Chelidonium majus) est également appelée “l’herbe de l’hirondelle”. La légende rapporte que les hirondelles déposent une goutte de suc de chélidoine au coin des yeux de leurs petits pour les aider à les ouvrir. Elle est utilisée pour ses propriétés diurétiques et antispasmodiques. En usage externe, son suc est efficace contre les verrues.  Ce suc facilite l’élimination de la bile dans le métabolisme hépatobiliaire et stimule l’activité du coeur et du foie. En médecine homéopathique, on utilise des préparations à base de fleurs de Chélidoine pour traiter certains troubles thyroïdiens.  Champs d’action de l’élixir floral de Chélidoine.  La Chélidoine est une plante discrète, au feuillage froid (un lien avec l’élément Eau), vert bleuté, d’apparence fragile et à la floraison modeste. La Chélidoine n’exprime pas totalement son message essentiel dans son apparence extérieure. Mystérieuse, pleine de retenue et d’intériorisation, elle semble refouler l’intérieur de ses tiges et de ses racines les …

Faire face à une situation spécifique : le changement d’habitude

Qu’il s’agisse de modifier un comportement alimentaire, de faire un régime ou d’arrêter de fumer, les états émotionnels traversés sont identiques. Ils diffèrent par contre d’une personne à une autre, et d’un moment à un autre pour la même personne.  Walnut, la fleur des périodes de transition ou de changement, vous aidera à vous adapter plus facilement. Il suffira de compléter son action par les fleurs qui correspondent à vos humeurs et à votre état d’esprit pour stabiliser votre état émotionnel et votre moral.  L’élixir floral Walnut (Noyer – Juglans regia)  “Ce remède donne de la constance et protège des influences extérieures“.  Il est “pour ceux qui ont des idéaux et des ambitions précises dans la vie et les réalisent, mais à des rares moments sont tentés de se laisser détourner de leurs propres idées, buts et tâche par l’enthousiasme, les convictions ou les fortes opinions des autres.”  Geste de la plante  Ce sont les fleurs femelles que Bach choisit d’utiliser pour faire l’essence mère. Ces fleurs en forme d’utérus lui évoquent un milieu protégé, …

Le point de vue de la science (Part VI)

Le point de vue de la science (Part VI) Une approche psychologique de la connaissance de soi De tous les courants psychologiques de la connaissance de soi, c’est de Jung que les écrits de Bach se rapprochent le plus. Toutefois, si dans le domaine de la santé, Bach a souvent cité Hanhnemann et l’homéopathie, il n’a, dans les nombreux écrits qu’il a laissés, jamais cité Jung expressément, ni fait référence à aucun de ses concepts. Le développement qui suit m’est donc très personnel, inspiré par les nombreuse similitudes de pensée relevées au cours de mes quatorze années de recherche et de pratique. L’influence de Jung sur la pensée de Bach Bach, comme Jung, a centré et basé toute sa méthode sur l’étude de la psyché au sens large, mental et émotionnel, en observant aussi bien des personnes malades que des personnes en bonne santé. Tous deux ont déterminé des types de comportement et abouti à une classification : types psychologiques pour Jung, types de personnalité pour Bach, fondée sur l’observation chez les malades de “chaque …

Le point de vue de la science (Part V)

Le point de vue de la science (part V) La nécessité de se connaître soi-même Une approche spirituelle de la connaissance de soi Dans ces écrits, Bach évoque l’importance d’écouter sa vie intérieure, à laquelle il fait lui-même une grande place dans ses expériences. Ainsi, ses études reposent essentiellement sur la notion de résonance entre les fleurs et ses propres états émotionnels. Nora Weeks écrit : “Dans les jours qui précédaient la découverte de chacun d’eux, il souffrait lui-même de l’état d’esprit dans lequel le remède était particulièrement indiqué.” Ses découvertes ne sont pas théoriques, elles sont profondément ancrées dans son expérience de vie. Par exemple, sa découverte de l’élixir “Pin sylvestre”, qui aide à dépasser le blocage lié à une culpabilité, intervient à une période où Bach éprouve un sentiment d’échec et se le reproche alors même qu’il travaille de manière intensive et réalise de constant efforts pour progresser. Il écrit à ce moment là : “Je m’en veux. Bien que j’aie réussi, je sais que j’aurais pu faire mieux. Je travaille dur mais …

Le point de vue de la science (Part III)

Quelle place possible pour les fleurs de Bach ? Edward Bach décrit ces deux voies à l’aide d‘une métaphore éloquente : Il compare le corps à une forteresse assiégée, et écrit que soigner uniquement le corps et les symptômes résultant de la maladie revient à : “rien de plus que la réparation des maisons endommagées par les raids, le rafistolage des blessés, et l’enterrement des tués, sans que l’on s’arrête un instant à la place forte”. Il prend soin par ailleurs de préciser qu’il n’est nullement de son intention “de conclure à l’inutilité de l’art médical, bien loin de là”. Il est des situations où la personne malade peut choisir, d’autres où la question ne se pose même pas : il lui est impératif d’avoir recours à la première voie et aux médecines conventionnelles. Ce schéma montre que, dans chaque cas, travailler sur soi-même permet au moins de ne pas aggraver l’état dans lequel on se trouve au moment où le déséquilibre se produit et de ne pas s’affaiblir davantage. Les fleurs de Bach ne …

Le point de vue de la science (Part II)

Le point de vue de la science (suite) Les exigences de la science au XXIe siècle La science du XXIe siècle exige des preuves et des explications scientifiques pour répondre à la question : “Comment ça marche ?”. Elle n’accepte qu’un unique modèle scientifique pour mener les recherches et qu’une seule explication physico-chimique pour valider l’action d’une méthode thérapeutique. Or, aujourd’hui, nombreuses sont les expérimentations scientifiques qui apportent la preuve de la relation entre la maladie et l’accumulation des pensées et émotions négatives. Elles donnent raison aux expressions populaires telles que “se faire de la bile ou du mauvais sang, être mal dans sa peau, avoir la tête à l’envers, en avoir plein le dos…” La perturbation de la circulation de notre énergie vitale peut effectivement déclencher des maladies. Ainsi nous pouvons constater qu’il est possible d’agir directement sur notre santé et notre bien-être grâce à une prise de conscience et une action en amont, au moment où nos états émotionnels se manifestent. Quel procédé scientifique est à l’œuvre dans la méthode des fleurs de …

Le point de vue de la science (Part I)

Le point de vue de la science Introduction Sans entrer dans la rédaction d’une thèse sur les hypothèses actuelles de la scientificité ou non des recherches de Bach, ni dans un débat sur l’action des remèdes floraux qu’il a développé, il est intéressant de faire un rapide tour d’horizon des données actuelles de la science. Les découvertes “empiriques” d’Hahnemann et de Bach Elles sont qualifiées ainsi, car elles sont basées sur l’expérimentation/observation provoquée ou art de solliciter la production de faits et plus précisément, sur l’auto-expérimentation, et sur la connaissance acquise par l’observation et la pratique. Si la science répond à la définition suivante : “la science a pour instrument l’observation, l’expérimentation et l’expérience. L’observation écoute la nature parler, l’expérimentation la force à parler et l’expérience fait la conservation avec elle, contrôle les faits, établit les lois de leurs rapports“, la démarche de recherche d’Hahnemann et celle de Bach devraient alors être reconnues comme scientifiques. Hahnemann a d’ailleurs conçu le premier l’expérimentation en médecine (de 1710 à 1810), tandis que Claude Bernard n’a publié son …

Fleurs de Bach et homéopathie

par Pascale Millier, Présidente directrice scientifique et pédagogique chez Deva les émotions) Le Dr Bach a poursuivi les travaux d’Hippocrate et d’Hahnemann pour soigner le malade et non la pathologie, la cause et non les effets de la maladie : “Il ne faut pas s’attacher aux manifestations mais aux cause : ce qui apparaît de la maladie est l’ultime résultat produit dans le corps”.   Des principes de base similaires L’homéopathie d’Hahnemann et les fleurs du Dr Bach ont donc de nombreux points communs. Il st d’ailleurs fréquent qu’une confusion s’installe entre ces deux pratiques, entretenue par le fait que tous les remèdes homéopathiques et toutes les fleurs de Bach sont inscrits à la pharmacopée homéopathique anglaise. Le principe de médecine de la personne unique a amené Bach, comme Hahnemann précédemment, à édicter des règles pour l’entretien avec les malades, favoriser le récit spontané, faire spécifier les points jugés importants sans que les questions soient conçue de manière à dicter la réponse ou que le malade ne puisse répondre que par oui ou par non. …

L’âme humaine et les élixirs floraux (2)

L’âme humaine et les élixirs floraux (suite) La nature bipolaire de l’âme humaine et des élixirs floraux   L’âme humaine présente souvent une double face, avec un aspect de la personnalité qui s’exprime en réaction d’un trait de caractère beaucoup plus fondamental et, en apparence, opposé à cet aspect réactionnel. Ainsi, une attitude arrogante, autoritaire, peut masquer un manque de confiance en soi. Cela est particulièrement évident chez l’enfant exigeant, capricieux. En fait, si on examine bien l’enfant de près, on s’aperçoit qu’il n’a pas confiance en lui et qu’il est tout le temps en train de demander qu’on l’aide, qu’on s’occupe de lui quand quelque chose de nouveau arrive dans sa vie. Il est donc important de prendre conscience de cette dualité lords du choix des élixirs floraux.  Chaque élixir floral se définit par une qualité fondamentale qui aide à surmonter un déséquilibre spécifique, une erreur de fonctionnement, ne demandant qu’à être corrigée. La jalousie, la peur, le manque de confiance, l’amertume, ne sont pas des défauts mais des qualités qui se sont fourvoyées …