Billets, Inspirations
Écrire un commentaire

Le point de vue de la science (Part V)

Cosmic_Resonance_by_Ard_Choille.png

Le point de vue de la science (part V)

La nécessité de se connaître soi-même

Une approche spirituelle de la connaissance de soi

composes-floral 01-assistanceDans ces écrits, Bach évoque l’importance d’écouter sa vie intérieure, à laquelle il fait lui-même une grande place dans ses expériences. Ainsi, ses études reposent essentiellement sur la notion de résonance entre les fleurs et ses propres états émotionnels. Nora Weeks écrit : « Dans les jours qui précédaient la découverte de chacun d’eux, il souffrait lui-même de l’état d’esprit dans lequel le remède était particulièrement indiqué. » Ses découvertes ne sont pas théoriques, elles sont profondément ancrées dans son expérience de vie. Par exemple, sa découverte de l’élixir « Pin sylvestre », qui aide à dépasser le blocage lié à une culpabilité, intervient à une période où Bach éprouve un sentiment d’échec et se le reproche alors même qu’il travaille de manière intensive et réalise de constant efforts pour progresser. Il écrit à ce moment là : « Je m’en veux. Bien que j’aie réussi, je sais que j’aurais pu faire mieux. Je travaille dur mais je fais des erreurs et je suis mécontent de ce que je réalise. »
www.deva-lesemotions.comPour Bach, le corps est extériorisation, une manifestation objective de notre nature intérieure, l’expression de nous-même et la matérialisation des qualités de notre conscience.
specialiste-des-emotions la-floritherapieNos insatisfaction du quotidien dans notre vie privée ou professionnelle, nos fatigues physiques et morales, nos incapacité à nous concentrer, à faire nos choix, à aimer ou à nous sentir aimés, notre sollicitude, nos frustrations… indiquent que nous ne sommes pas en accord avec notre nature profonde. C’est la raison pour laquelle il est important de savoir reconnaître tous les ressentis, pensées et sentiments négatifs qui nous révèlent que nous ne marchons pas sur notre chemin de vie. Si nous ignorons, négligeons ou rendons l’autre responsable de ces ressentis, nous nous coupons d’un enseignement précieux pour apprendre à nous connaître nous-mêmes et accomplir une partie du chemin vers nous-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *