Billets, Inspirations
Écrire un commentaire

Le point de vue de la science (Part IV)

Socrates_Louvre

La nécessité de se connaître soi-même 

(développement personnel)

Les homme ont toujours cherché à mieux se connaître et à donner un sens à leur vie, à n’importe quel moment de l’Histoire. On peut citer quelques exemples historiques; Socrates à l’époque antique écrit : « Connais-toi toi-même » et « deviens ce que tu es », Bossuet au Xeme siècle : « La science la plus importante à l’être humain est celle de se connaître soi-même », Cervantès en 1589 : « Occupe-toi de te connaître toi-même, c’est la chose la plus difficile au monde », le grand médecin Alexis Carrel, au début du XXeme siècle, défend la « nécessité de nous connaître nous-mêmes. »

La pyramide des besoins de Maslow permet d’éclairer les approches spirituelle et psychologique de la connaissance de soi abordées par Bach.

Cette pyramide exposée par Maslow, simultanément aux travaux de Bach, cette « pyramide des besoins » demeure aujourd’hui un modèle de référence pour de nombreux chercheurs en sciences humaines. Elle représente les besoins évolutifs de l’homme sur cinq niveaux et permet de mieux comprendre l’approche choisie par Bach.
Toute personne ayant réalisé ses besoins physiologiques primaires, puis de sécurité, parvenant à la reconnaissance et à l’estime de soi, aspire à se réaliser elle-même. Son plein épanouissement passe par une connaissance approfondie d’elle-même qui la mène vers la réalisation profonde de son être intérieur. Elle y gagne liberté et paix et tout ce qui peut naître d’elles : compréhension, responsabilité, positivité, harmonie, bonheur et amour.
Deux voie principales s’offrent à toute personne en quête de développement personnel : les traditions spirituelles et philosophiques qui permettent d’entrer en résonance avec le désir profond de son âme; et les approches psychologiques qui aident à trouver les réponses aux questions essentielles que l’individu se pose.
Dans ses recherches pour harmoniser l’état psychique des êtres et transformer certains traits de leur personnalité, Bach a clairement emprunté, simultanément, puis alternativement, les voies du travail spirituel ou psychologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *